Dans les coulisses du Festival Gnaoua d’Essaouira 2018

Cette année, j’ai eu le plaisir d’intégrer le belle équipe Ganoualive du festival Gnaoua d’Essaouira. Je rêvais d’assister à ce festival depuis longtemps, et je n’ai pas été déçue du voyage! Une semaine hors du temps, pendant laquelle la musique crépite en permanence, dans cette ville un peu magique qu’est Essouira. Festivaliers, artistes et professionnels se côtoient dans les rues étroites avec des airs heureux, comme empruntés à l’enfance. J’ai d’abord adoré me perdre dans les dédales de cette belle cité de bord de mer, notamment dans le port, qui déborde d’activités en tous genres et respire la vie.

Un pêcheur m’a d’ailleurs fait la gentillesse d’interrompre son travail pour poser devant mon objectif.


Un peu plus loin dans le port, je suis ébahie par les cabrioles improvisées de la jeunesse.

Essaouira, c’est aussi une ville fortifiée, et après le bleu du port, je trouve le jaune de ses remparts, parsemés d’heureux flâneurs.

Au moment du festival, la tranquille ville s’anime au fur et à mesure que les festivaliers affluent. Bon nombre d’entre eux m’ont inspirée, par leur look et leur énergie. Un régal pour la férue de portraits que je suis!

La musique est bien sûr au coeur de la fête, et le défilé des malems gnaouas, un moment tout simplement magique. Prise dans le tourbillons du cortège, j’ai volé autant que possible, les portraits de ces musiciens et chanteurs portés par la transe.

La beauté du folklore gnaoua n’épargne pas ses instruments de musique! L’amour de la photo m’est habituellement inspiré par le désir de capter les émotions humaines, pourtant la magie de ces instruments m’a profondément touchée.

J’ai d’ailleurs eu la chance de photographier un homme aux doigts de fées, pendant qu’il fabriquait ces superbes objets.

Etre dans l’équipe Gnaoualive m’a également permis d’assister à des moments de musique privilégiés, en marge des concerts.

Sans grande surprise, durant les concerts, j’avais avant-tout envie de capter les émotions des âmes éclairées par la musique.

Pour terminer cet article, mes sujets préférés: les bambins!

 

Merci pour la magie! A l’année prochaine!