Shooting danse – Charlotte Escudier (Paris)

Charlotte Escudier est un professeur de danse à Paris, et elle a été invitée à présenter une création lors d’un spectacle de la LDDC Company. C’était une occasion de photographier un univers différent de celui de Lucas. Le tableau était fort expressif malgré le caractère abstrait du message. J’ai pu obtenir des portraits de visages intenses et habités. Un vrai plaisir!

Le groupe interpelle d’abord le public, et attire son attention sur quelque chose de visiblement sombre.

Les danseurs semblent également prisonniers de ce mystère, dont ils essaient de s’extirper.

L’une des danseuses attire particulièrement mon attention. Outre son niveau technique, sa présence est hypnotique.

Rien de tel que des ombres chinoises pour révéler l’expressivité de silhouettes.

La chorégraphie en elle-même est impressionnante. Rapide, fluide, tout en acrobaties et figures au sol. Derrière mon appareil photo, je me demande où ils trouvent la force et le souffle de faire toute cela, d’autant plus que la pièce est longue. Cette suite d’enchaînements physiques montrent des danseurs en train de mener un combat contre un ennemi invisible.

Le groupe semble désormais mené par le seul danseur masculin, dont l’énergie est tout simplement explosive, et le charisme indéniable.

La chorégraphie est pensée avec d’infimes détails, dont la force est d’attirer l’attention dans cet ensemble très mouvant.

Les doigts pointés nous montrent cette chose qui semble être devant nous tout en demeurant invisible, et par là-même, nous emprisonne. Ils nous incitent, nous aussi, à nous battre contre cette évidence à laquelle nous sommes aveugles.

Les regards interpellent clairement notre conscience. Je suis conquise, happée par cet univers plein de force et quelque peu angoissant, dont il ressort pourtant un message positif.

Le pari est réussi. Le groupe trouve son unité dans l’attitude et l’attention, tout en laissant à chacun la possibilité d’exprimer sa personnalité.

Bravo!!